Le nouveau dispositif MaPrimeRénov’ 2020 décrypté

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook

Au-delà de son établissement obligatoire dans le cadre d’une vente ou d’une location, le DPE (Diagnostic de Performance Energétique) se voit doté d’un nouveau rôle dans le cadre du dispositif MaPrimeRénov’.

Ce dispositif présenté par le gouvernement le 5 octobre 2020 est une aide pour la rénovation énergétique. Il est désormais ouvert à tout propriétaire, occupant ou bailleur, quels que soient ses revenus. Le but est de réduire les factures énergétiques des ménages et leur impact environnemental en améliorant les performances des logements. Ainsi, si vous envisagiez de refaire l’isolation de vos combles ou de remplacer votre système de chauffage vieillissant, c’est le bon moment. De plus, ces aides sont complémentaires avec les CEE (Certificats d’Economies d’énergie) déjà en place. Vous pouvez donc cumulez les 2 dispositifs.

Là où le DPE entre en jeu, c’est que le montant des aides MaPrimeRénov’ va varier en fonction de l’étiquette énergétique de votre logement. Ainsi, pour encourager à la rénovation énergétique les logements les plus énergivores, si votre DPE avant travaux est dans le bas du classement (lettre F ou G), vous aurez droit à une aide plus importante. De même, si les travaux réalisés vous permettent d’atteindre une très bonne note (lettre A ou B), vous aurez également droit à un bonus.

Au final, dans le cadre d’une acquisition avec travaux de rénovation prévue, avoir un DPE mal classé (en F ou en G) peut avoir un intérêt.

Pour plus d’information, consultez la brochure officielle MaPrimeRénov’ en suivant ce lien :

https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/19164_maPrimeRenov_DP_web_octobre2020.pdf

Découvrez nos autres publications